AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EMERIC & CALYPSO ◮ première rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calypso Prigent
avatar
CALYPSOTry, to look at me and really see my heart

Messages : 35
Date d'inscription : 12/05/2012


Feuille de personnage
Vos relations:
Statut rp:
petit plus:

MessageSujet: EMERIC & CALYPSO ◮ première rencontre   Mar 15 Mai - 17:46

Première rencontre
EMERIC & CALYPSO

Pourquoi fait-il si chaud dans cette salle ?




Sentez-vous tendre Calypso, les premiers rayons de soleil qui viennent traverser vos fenêtres pour vous caresser la joue ? Pourquoi les rideaux ne sont-ils pas fermés ? Pourquoi se met-elle à rugir, se retournant nonchalamment dans son lit pour se mettre sur le ventre, afin d’écraser son visage contre son oreiller, pour ne plus les voir… ces rayons du soleil qui la sorte de son sommeil ? Parce qu’il est l’heure, l’heure pour elle de se sortir de lit afin de se préparer à un évènement. Son heure est venue, sa rencontre avec le jeune roi est prévu en cette journée. « Voyons ma fille, dépêchez-vous de vous lever pour venir prendre votre premier repas. Ensuite, préparez-vous, nous devons nous présenter au jeune Emeric ce matin, je vous pensais bien plus excitée à l’idée de le rencontrer ! Je suis surprise, je pensais que vous seriez la première levée.» La mère de Calypso, une femme dotée d’une magnifique prestance, d’une longue chevelure blonde bouclée qui glisse le long de son dos et d’une beauté sans pareille malgré son âge avancé. Celle-ci venait d’ouvrir les rideaux accompagnée de sa servante. Calypso ne se fit pas attendre, les quelques mots que Dame Prigent prononça suffit à la ramener à la réalité et à lui retirer cette envie de faire la grasse-matinée. Elle se retourna soudainement, retira sa couverture avec une rapidité fulgurante et en deux en trois mouvement, elle fut sur pieds, quittant déjà sa chambre après avoir embrassé sa mère pour rejoindre le grand salon. Son père était assis au bout de la table et semblait avoir déjà terminé son repas. Calypso se pressa pour l’embrasser afin de le saluer pour aller ensuite s’asseoir à sa droite. Une servante vint lui servir un jus de fruit fraichement pressé, et sans adresser un mot à personne, elle entreprit de se régaler d’une pomme acidulée. Son père la regardait faire, elle qui d’habitude entamait toujours des discussions, paraissait bien trop calme ce matin-là. Il la consulta du regard un long moment avant que sa femme ne vienne à apparaitre dans le salon, sa servante toujours sur ses talons. « Le bain est prêt, quand vous aurez terminé, Naomé, s’occupera de vous habiller convenablement pour rencontrer le jeune roi. » Devant le silence de Calypso, Dame Prigent se rapprocha pour se placer devant la jeune fille, de l’autre côté de la table. « Votre silence ce matin est particulièrement agaçant Calypso. Que se passe-t-il encore ? Vous nous bassinez avec cette rencontre depuis des jours et des jours et maintenant, vous ne dites plus rien. » Calypso releva la tête de son assiette d’argent pour plonger son regard dans celui de sa mère, qui la consultait d’un air interrogateur à la limite de devenir un regard inquiet. Calypso lui offrit un très beau sourire avant de dire : « C’est que… j’ai peur de ne pas plaire à monseigneur. Nous avons le même âge, et si ma compagnie lui déplaisait, et si il me trouvait… agaçante ou même, méprisante ? » Jaêlla laissa échapper un rire, bientôt rejoint par celui de son propre père, Nemhir. Elle se demanda ce qu’elle avait bien plus dire qui les fasse autant rire, avait-elle dit quelque chose de drôle ? Son père dans son éclat de joie vint poser une main délicate sur son épaule : « Si c’est cela qui vous inquiète, cessez de vous faire du mouron. Et puis, personne n’a exigée de vous de passer du temps à ses côtés, je ne vois pas pourquoi vous vous torturez à ce point. Soyez naturelle, vous êtes ma fille chérie, tout ira bien ! » Le repas se termina dans la joie et la bonne humeur. Calypso alla prendre son bain et se prépara à l’aide de la servante de sa mère. Son père avait parfaitement raison, néanmoins, elle s’était déjà mis en tête de devenir peut-être, une amie du jeune roi, c’est pourquoi elle était inquiète de ne pas être à la hauteur. Naomé l’aida à enfiler une longue robe de couleur bleu océan, qui mettait en valeur sa longue chevelure blonde et ses yeux bleu azur. On l’aida à mettre un châle blanc en laine sur ses épaules, on brossa ses cheveux avant de prendre quelques mèches sur l’avant de sa tête pour en faire une tresse qui se dessine tout autour de son crâne à l’horizontal. Celle-ci avait réellement dans ces vêtements, l’allure d’une noble par excellence, peut-être même, d’une jeune princesse. Quand elle se présenta devant ses parents vêtue de cette façon, elle reçut un tas de compliment. Son père osa même dire, pour l’aider à se détendre – voyant combien elle paraissait anxieuse de rencontrer le jeune roi – qu’il la préférait vêtue ainsi plutôt que vêtue comme un souillon. Il faisait référence à ces nombreuses fois ou Calypso rentre à la maison après avoir passée la journée à grimper dans les arbres et à faire tout et n’importe quoi, sale et boueuse.

Ils finirent enfin par quitter leur domaine et à prendre le chemin du château. Après avoir marché dans l’enceinte du château – un lieu qui ne lui est pas inconnu, son amie Méderysse habite dans ce lieu, il lui arrive parfois de lui rendre visite – pendant quelques minutes, ils arrivèrent enfin à la salle du trône. Ses parents entrèrent les premiers, suivit de Calyspo qui n’osa pas lever la tête vers le trône ou devait se trouver Emeric. Beaucoup de monde remplissait la salle, des nobles étaient venus rendre visite au jeune roi tout comme sa propre famille, afin de venir lui rendre visite pour le saluer et pour le rencontrer. Des chevaliers se tenaient-là eux aussi, une main sur l’épée, surveillant les moindres faits et gestes des visiteurs. Calypso se sentait sans doute pour la toute première fois très anxieuse à l’idée d’adresser la parole au nouveau roi. Lorsque la salle commença sérieusement à se vider, elle osa enfin relever la tête, pour pouvoir voir enfin de ses yeux, à quoi Emeric ressemblait. Même si quelques nobles devant-elle lui cachaient étroitement la vue, elle eut la sensation à l’instant même où elle déposa ses yeux sur lui, qu’il n’y avait plus qu’elle… et lui, à l’intérieur de cette salle. La jolie blonde se sentit comme foudroyée de l’intérieur lorsque ses yeux se posèrent sur Emeric pour la toute première fois. Sa main droite vint se poser contre son cœur, comme-ci le simple fait de le regarder lui coupait la respiration. Son cœur tambourinait dans sa poitrine et faillit exploser quand on annonça le nom de la famille Prigent dans la salle du trône. Ses parents commençaient déjà à se détacher de la foule pour s’avancer vers le trône mais celle-ci semblait réellement paralysée par la peur. Elle se posait des questions : pourquoi avait-elle aussi mal dans la poitrine ? Pourquoi le regarder, lui donnait l’impression d’étouffer et surtout… pourquoi faisait-il si chaud dans cette salle ?

Heureusement que Jaêlla se retourna à temps pour voir que Calypso ne suivait pas le mouvement. Elle lui tapota l’épaule pour la ramener à la réalité. Calypso regarda sa mère et vint finalement se déplacer avec ses parents pour se placer entre les deux. Ils se placèrent devant le roi et effectuèrent ensemble une courbette pour le jeune roi. Quand Calypso releva la tête, elle ne put s’empêcher de plonger son regard dans celui d’Emeric ce qui aurait pu peut-être, paraitre assez embarrassant. « Vous rencontrez nous ravie votre seigneurie. Je suis Nemhir et je représente la famille Prigent. » son père inclina légèrement la tête. « Très heureuse de pouvoir enfin vous rencontrer, votre majesté. Je me nomme Jaêlla. » Sa mère quant à elle, s’inclina devant le jeune roi. Quand vint enfin le tour de Calypso à se présenter, celle-ci semblait vraiment ailleurs, pour ne pas dire, tétanisée Tout le monde attendait qu’elle se présente, chaque individus, l’observaient. Gênée, Jaêlla regarda Calypso et parla à voix basse, mais elle se fit entendre de tout le monde malgré tout: « Que… qu’attends-tu donc pour te présenter… ne fais pas attendre le roi. » Calypso sembla tout d’un coup se détendre, elle avait perdue pieds les cinq dernières minutes, mais sa mère la ramena complètement et sans doute, définitivement à la réalité. Elle s’inclina et se présenta à Emeric. « Je me nomme Calypso, fille unique de la famille Prigent… vo..v…votre majesté.» Son père éclata de rire, et de nombreux chevaliers en armure et autres courtisans rirent avec lui de bon cœur. La situation était réellement embarrassante pour Calypso mais pour les adultes ici présents, rien n’était plus amusant que de voir une jeune fille déstabilisée devant un roi. Calypso osa regarder son père d’un mauvaise œil mais celui-ci s’éclaircit la voix avant de s’adresser à Emeric : « Nous sommes réellement heureux de vous voir ici. Sachez que la famille Prigent vous soutiendra, quoi qu’il advienne, nous sommes à votre service. Puis-je me permettre de vous demander, si vous avez déjà eu l’occasion de visiter Camelot ? » Son père se permis un cours silence, avant de prendre. « Si ce n’est pas le cas, ma fille Calypso est en mesure de vous faire une visite guidée. Il n’y a pas un lieu que Calypso ne connaisse pas. » Son cœur recommença à battre la chamade. Cette fois, elle n’osa pas même regarder Emeric. Son regard se posait sur ses pieds… elle n’osa pas dire un mot.
Code by Anarchy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric Aemon
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 09/05/2012


Feuille de personnage
Vos relations:
Statut rp: ouvert
petit plus:

MessageSujet: Re: EMERIC & CALYPSO ◮ première rencontre   Mar 15 Mai - 19:41

Emeric était habitué de se lever dès que le soleil pointait le bout de son nez, même que cette nuit, il avait eu du mal à fermer l’œil. Quand on lui avait annoncé qu’il allait rencontrer la plupart des familles royales le jour suivant. Donc, vers cinq heures du matin, il se glissa hors de sa chambre vêtue de ses anciens vêtements, des vêtements que s’il osait porter plus tard lors de la rencontre, son père aurait sa tête. Il avait besoin de se changer les idées, il s’était rapidement rendu aux écuries afin de faire une balade à cheval alors qu’il en avait encore le temps. Il s’éternisa et lorsque sa servante arriva dans sa chambre afin de lui annoncer qu’il devait prendre son petit déjeuner puis se préparer elle trouva sa chambre vite. Elle courra jusqu’à la chambre du père de celui-ci afin de le prévenir de la disparition du Roi. Celui-ci connaissant son fils savait exactement où le trouver alors il lui dit simplement de préparer les vêtements pour la journée du roi et qu’il se chargerait de trouver son fils. Il se rendit aux écuries puis trouva son fils qui brossait son cheval seul. « Mon fils, vous savez qu’Eirlys était paniquée de ne pas vous trouvez dans votre chambre. C’est une journée importante pour vous, il faut vous préparer. Je me doute bien que vous êtes stressez, mais vous inquiéter pas, rester vous-même et tout se passera bien. » Emeric laissa un homme d’écurie s’occuper de son cheval alors qu’il se dirigea vers son père afin de lui répondre : « Vous pensez ? Vous pensez qu’ils vont m’apprécier ? Que je vais être à la hauteur ? Et si jamais je disais une bêtise ? Que je ne fais pas les bons gestes ? » Son père lui sourit, lui donna une petite tape dans le dos comme il savait si bien le faire et lui répondit : « Ne vous inquiétez pas tout va bien se passé, allez file te préparer! » Emeric regarda son père et se rendit en courant à sa chambre où Eirlys l’attendait avec impatience.

Elle avait préparé ses vêtements du jour, un beau pantalon noir propre, avec une ceinture, comme elle savait qu’il refusait qu’il l’aide, elle le laissa enfiler son pantalon seul, en prenant celui qu’il venait de retirer qu’il ne ressemblait à rien contrairement à lui qu’il était en train de revêtir. Il était plus confortable qu’il le pensait léger et très souple. Il prendrait sûrement goût à porter de tels pantalons. C’est le haut qui lui plaisait un peu moins, il y avait une belle chemise blanche qu’il mit après avoir glissé son poignard qu’il ne devait pas quitter à sa ceinture, dans son dos. Il mit la chemise par dessus, elle aussi était très légère et confortable, puis il mit cette chose dont il ne connaissait pas le nom, une sorte de veste noire, mais sans manche qui s’attachait sur le devant avec de jolis petits boutons qui n’attirait pas trop l’attention par chance. Eirlys lui dit qu’il s’habituerait en le voyant se regarder d’un drôle d’air dans le miroir. Il passa la main dans ses cheveux afin de les arranger un peu. Pas question qu’on touche à ses cheveux, que quelqu’un lui les coiffe!

Il quitta sa chambre afin de se rendre dans la salle à manger où l’attendait son père ainsi que Merlin qui était venu afin de répondre à certains de ses questions si c’était le cas et de manger avec eux. Sur la table s’étalait des pains différents, des fruits, des breuvages tels que tu jus dont Emeric pris un verre, il avala quelques fruits, mais il avait l’estomac noué par le stress. Les fruits passaient avec difficulté, mais il devait avoir quelques choses dans l’estomac sinon il allait tomber devant tous ses nobles. Il ne parla pas du déjeuner. Puis un serviteur arriva afin de leur annoncer l’arrivée des premières familles nobles. Son père l’encouragea d’une tape dans le dos. Il accueillit les premières familles accompagner de son père et de Merlin. Qui était là pour le soutenir, car il se sauverait en courant s’il le pouvait. Mais les rencontres débutèrent et tout se passa bien, la plupart lui déclarer leur appui, certains lui posaient quelques questions auxquels il tentait de répondre du mieux qu’il pouvait. Son père entre deux familles lui assura qu’il s’en sortait bien et la plupart semblaient ravie de le voir sur le trône. Puis d’un coup, une jeune femme attira son attention, elle devait être la seule de son âge dans la pièce, la plupart étaient de l’âge de son père ou sinon était très jeune et accompagnait leurs parents. On nomma la famille Prigent et il vit cette jeune fille approcher vers lui, elle était belle, jamais il n’avait vu une jeune fille aussi jolie, elle avait un de ses regards pour les fois où il arriva a croisé son regard, mais elle semblait être mal à l’aise. Il se doutait que c’était de sa faute, mais il aimerait tellement lui dire qu’il était autant stressé par la situation qu’elle. Les parents lui parlèrent un instant, il écoutait à peine, car son attention était portée sur la jolie jeune fille, qui finit par se présenter, Calypso, un très joli prénom. Son père lui donna un petit coup de coude discret. Il réalisa que plus personne ne parlait, qu’on attendait qu’il prenne la parole, il s’éclaircit légèrement la voix et leur dirent : « Je suis vraiment ravie de faire votre connaissance… » Il n’eut pas le temps d’ajouter autre chose que le père pris parole de nouveau, lui demandant s’il avait eu la chance de visiter Camelot et que si ce n’était pas le cas, Calypso pourrait lui faire visiter la ville, qu’elle en connaissait tous les recoins. Emeric se dit que c’était le moment parfait pour pouvoir échapper à cette foule qui était beaucoup moins nombreuse, car la dernière famille qu’il devait rencontrer était la famille de la jolie Calypso. Emeric répondit donc ravit : « Non je n’ai pas eu la chance de visiter la ville encore, je serais ravie par cette visite guidée. » Enfin, il pourrait quitter cette salle. Son père alla parler avec deux chevaliers, Emeric était sûr qu’ils leur disaient de les suivre afin de les protéger. On leur dit qu’il pouvait aller visiter la ville et Emeric quitta la salle avec celle-ci, Emeric, lui dit alors qu’il quitta la salle : « Content de quitté cette salle, j’en pouvais plus, au fait, pas la peine de m’appeler majesté, vous pouvez m’appeler Emeric. » Il sortit du château pour se diriger vers la ville, deux chevaliers les suivaient de loin…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

EMERIC & CALYPSO ◮ première rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Calypso.
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot - une nouvelle ère commence... :: Le Chateau de Camelot :: L'intérieur du Château :: La salle du trône-